les 5 erreurs qui freinent votre croissance de wedding business

Les 5 erreurs qui freinent votre wedding business

Si votre calendrier en haute saison est souvent bien rempli, mais que vous peinez à remplir le reste de votre calendrier, cet article est fait pour vous. Bien souvent, vous pensez faire toutes les meilleures choses qui soient pour attirer votre client idéal et vous vous retrouvez frustré, car votre calendrier ne se remplit pas assez vite, ou pas assez suffisamment à votre goût. Notre équipe de community manager et coachs aide de nombreuses marques travaillant dans le milieu du mariage à faire plus de chiffre d’affaires grâce à leurs réseaux sociaux, et surtout à leur présence digitale. En tant qu’experts en mariage, nous vous avons concocté une liste de 5 erreurs à ne plus faire afin de remplir vos calendriers plus facilement.

1. Avoir un mauvais customer care

Qu’est-ce que le customer care ?

Le customer care, c’est très simple. Il s’agit en réalité du mot anglais pour “service client”. Le mot customer care est beaucoup utilisé dans le domaine du digital tout simplement parce que c’est un mot qui ne fait pas peur en anglais. C’est un mot beaucoup plus séduisant. Et pourquoi ? Parce que “service client”, dans la bouche et dans les oreilles de tout Français normalement constitué, cela signifie de longues minutes d’attente au téléphone après avoir eu un problème avec un service, un produit, ou une livraison qui s’est mal déroulée. En réalité, le service client désigne tout ce qui se déroule du moment où un client va entendre parler de la marque, pendant la transaction, et puis bien sûr, après l’achat donc le service après-vente comme on l’entend. Il y a quelques mois, j’ai décidé de suivre la formation de Doriane Becker, spécialiste du customer care depuis plus de 10 ans, afin de poser les bonnes bases de mon service client. J’ai aussi appris à booster mon chiffre d’affaires grâce à ses précieux conseils et je vous invite chaleureusement à faire de même. 

En quoi est-ce que le customer care est important ?

Et là vous vous demandez peut-être, quel est le lien entre mon service client – customer care – et mon chiffre d’affaires ? En tant que future-mariée 2022, je peux vous assurer que nous choisissons nos prestataires pas seulement grâce au service proposé. Parlons du domaine de réception. Les futurs-mariés vont vous choisir pour de nombreuses raisons et une grosse partie de ses raisons prend en compte le customer care.

Maintenir une bonne réputation

Le service client aura un énorme impact sur votre réputation en ligne, sur les réseaux sociaux, ou même en réalité, avec le bouche-à-oreille. Si vous ne comblez pas les mariés à cause de temps d’attente trop long, ne répondez pas au téléphone, qu’il faut un temps interminable pour avoir un rendez-vous avec vous, ou un calendrier trop chargé pour faire des dégustations, les futurs mariés vont surtout se rappeler de ça et vous serez le prestataires qui ne répond pas. Malheureusement, c’est comme cela que votre réputation va se construire d’une mauvaise manière. Certaines personnes pensent qu’être victime de son succès est une bonne chose. Dans le secteur du mariage, c’est loin d’être le cas. Pas de panique si vous avez du mal à être disponible, appliquez un changement à la fois à votre wedding business dès que possible.

Pas de signature de contrat

Si vous mettez plusieurs jours à répondre lors d’un premier contact, si vous présentez d’une mauvaise manière votre offre, ou que les futurs mariés estiment que votre image ne correspond pas à leur mariage, vous n’allez pas décrocher ce contrat. Un service client, ce n’est pas que de l’après-vente, ce n’est pas que demander le chèque de paiement, demander un avis, non. C’est aussi la manière dont vous allez communiquer dès le début de votre contrat, le nombre de rendez-vous que vous allez faire pour mettre à bien votre projet. Il est extrêmement important pour votre chiffre d’affaires d’appliquer des normes de customer care.

2. Chercher à tout contrôler

Si vous me suivez déjà sur les réseaux sociaux, vous savez que j’aime tout contrôler. Je déteste ne pas avoir le contrôle sur tout ce qui se passe dans ma vie professionnelle. Et c’est quelque chose qui m’a déjà fait défaut. J’ai donc appris à lâcher prise. Le plus important est d’avoir une stratégie et de la mettre en place avec régularité. Une fois que nous avons cette rigueur, nous n’avons pas besoin de tout contrôler, car il existe une solution que nous avons déjà vu par le passé.. Et en quoi cela concerne votre Wedding Business ? Ce point va surtout parler au Wedding Business qui interdisent tout plein de choses à leur client. Prenons l’exemple d’une salle de réception qui interdit d’apporter ses propres chaises, qui impose un traiteur, et plus encore. Alors, oui, vous pouvez avoir des partenaires, c’est même fortement recommandé. Cependant, si vous ne remplissez pas votre calendrier, commencez à creuser ce point-là. En obligeant vos futurs mariés  à choisir un traiteur ou des décorateurs spécifiques qui ne correspondent pas forcément à leur vision du mariage, ça vous coupe des opportunités.

3. Ne soyez pas autocentré

Promouvoir ses services, c’est bien. Promouvoir ses services en étant au courant de son secteur et des nouveautés, c’est mieux. Voilà pourquoi la troisième erreur à ne pas faire pour votre wedding business et d’être autocentré.

Ne pas faire de veille

Dans l’article que j’ai rédigé pour vous sur comment construire une image de marque réussie (insérer lien), je vous parle de la veille. Il s’agit de rester au courant des tendances du marché, de votre concurrence et de leurs agissements dans le secteur. Quand on est entrepreneur, surtout en 2021, il est absolument important de rester connecté à tout ce qu’il se passe. Je ne vous dis pas là de lire tous les articles sur le mariage, ou de rester connecté toute la journée sur Facebook ou Instagram pour surveiller vos concurrents. L’important pour vous, en tant que Wedding business, est de choisir des prestataires de confiance, des créateurs de contenu sur les sujets dont vous avez besoin de rester en veille. Par exemple, en tant qu’auto-entrepreneur, vous aurez besoin de rester connecté sur le marketing, la vente, l’administratif, mais aussi et surtout les tendances de mariage. La crise du coronavirus a changé énormément de choses dans le milieu du mariage, beaucoup de personnes ont décidé de se marier à l’étranger ou à la montagne, avec de moins en moins d’invités et vous devez vous adapter à cette tendance. Si vous n’êtes pas au courant des dernières choses qu’il se passe dans le monde, vous allez passer à côté de nombreuses opportunités, et aussi, sans parler d’opportunités, vous allez devenir caduque.

Ne pas échanger avec votre communauté, vos prestataires

Est-ce que vous avez l’habitude de vous connecter sur Instagram, de poster votre publication, et puis de refermer l’application tout de suite après ? Est-ce que vous vous rendez sur les réseaux sociaux juste pour aller poster vos stories ou votre dernière publication sans même aller jeter un coup d’œil à ce qu’il se passe ? Vous l’aurez compris, ces questions rhétoriques sont une erreur à ne pas commettre dans votre communication sur les réseaux sociaux. Les discussions unilatérales en 2021, c’est terminé. En tant qu’entrepreneur, le temps nous manque souvent, mais 5 minutes le matin, 5 minutes à midi, 5 le soir : cela ne vous coûte pas grand-chose et cela peut booster votre business. Prenez le temps d’échanger avec vos abonnés, avec les personnes qui commentent vos publications, mais aussi aller commenter les publications d’autres personnes, des futurs mariés qui demande des conseils, des collègues qui partagent un joli projet qu’ils ont fait, n’hésitez pas à partager des publications, bref soyez présent et discuter.

4. Ne pas prendre au sérieux les réseaux sociaux

À tous les professionnels du mariage qui ont 10 ans et plus d’expérience dans ce secteur, je sais que les salons ou les partenariats avec d’autres prestataires  sont d’excellents moyens de signer des contrats. Mais écoutez mon point de vue : nous sommes en 2021, le coronavirus et cette crise sanitaire ont changé tout le jeu du secteur du mariage. Il n’y a plus de salons, mis à part les petits salons de l’Alliance qui peuvent se tenir dans des hôtels. Sans ce moyen-là, comment faites-vous pour avoir beaucoup plus de mariages ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire ou à m’envoyer un mail sur aventuremariage@gmail.com car je suis très curieuse de savoir. Aujourd’hui, les plateformes intermédiaires comme mariages.net, zank you, mariez-vous ce sont d’excellents moyens de trouver des clients quand tous les salons sont annulés. Cependant, vous pouvez être noyé dans la dose de prestataires. Saisissez l’opportunité que vous offrent les réseaux sociaux pour démarquer votre wedding business.

Ne pas prendre au sérieux les réseaux sociaux = négliger son image

Vous avez beau avoir la plus belle page sur les plateformes intermédiaires, vous avez beau avoir le plus beau site web de la région, les futurs mariés sont à la recherche d’avis, ils sont à la recherche de témoignages de vos précédents clients. Ils veulent savoir si, oui ou non, vous avez fait en sorte que leur jour-J était le plus beau jour de leur vie. Je suis intimement convaincu que la crise va continuer de bousculer le secteur du mariage qu’est le nôtre. Vos futurs-mariés ont besoin de preuves, et les réseaux sociaux sont cette preuve.

Ne pas prendre au sérieux les réseaux sociaux = ne pas les inclure dans votre stratégie

(ou pire, ne pas avoir de stratégie, aïe !!)

Je sais que je ne suis pas toujours tendre sur ce blog, mais mon rôle, ma mission de vie et de vous accompagner à faire plus de mariages et je suis horrifiée à chaque fois que j’ai une personne en coaching qui me dit que les réseaux sociaux ne sont pas inclus dans leur stratégie. Mais pourquoi ? Oui, ce n’est pas forcément facile, ça ne deviendra pas non plus forcément votre premier canal d’acquisition de clients, mais vous ne devez pas négliger ce point dans votre stratégie. Avant de travailler dans le milieu du mariage, je travaillais dans le milieu de l’immobilier. Devenir propriétaire, ça coûte cher : tout comme se marier. J’ai donc vu la différence (énormément de différences) après avoir établi une stratégie pour des clients. J’ai fait passer des mandataires immobiliers avec 10 abonnés sur leur page Facebook, à des ventes en trois jours et une seule visite avec offre au prix grâce à une stratégie sur les réseaux sociaux. Internet est large, vous avez de nombreux contenus pour créer votre stratégie et commencer à l’implémenter et dans l’heure !

Si vous souhaitez être accompagné, nous pouvons en discuter lors d’une séance de coaching ou vous pouvez réserver un appel découverte pour déléguer cette partie totalement un professionnel histoire de partir sur de bonnes bases.

5. Ne pas s'implanter localement

Cinquième et dernière erreur qui vous empêche d’avoir plus de contrats est de ne pas vous implanter localement. Il y a une exception à cette règle, si vous êtes photographe et que vous faites principalement du destination wedding, ce chapitre ne vous concernera pas forcément. Mais attention : est-ce que vous préférez faire des destinations wedding sous la plage au soleil ? Ou est-ce que vous préférez la montagne, la neige et l’hiver ? C’est aussi une manière de vous implanter localement et cela peut aussi attirer exactement les projets sur lesquels vous rêvez de travailler ! Et si on reprenait le fil de la discussion ? Parlons de 3 points sur lesquels travailler pour vous implanter localement.

S’entourer de partenaires

Vous vous dites peut-être, mais j’ai déjà des partenaires ? Mais voyons ensemble qu’est-ce qu’un partenaire réellement ? Les dictionnaires Le Robert donnent la définition suivante : “Personne avec qui l’on est allié contre d’autres joueurs.” Un peu violent non ? Les partenariats dont je vous parle ici, ce n’est pas seulement avoir un photographe avec qui on aime travailler, ou un traiteur ou une décoratrice, etc. Je vous encourage à trouver un partenaire que ce soit dans la presse, sur Internet, ou dans une mairie ou autre qui va booster votre business en échange de quelque chose dont il aura besoin. Pour cela, il est important de définir clairement les objectifs de votre partenariat. Ce bénéfice vous est offert en échange de bénéfices que votre partenaire va vouloir, il va pouvoir atteindre grâce à vous.

Prenons l’exemple d’une personne qui offre de la papeterie personnalisée spécialement sur la Côte d’Azur. Pourquoi est-ce que c’est dans son avantage de faire ça, tout simplement parce qu’elle pourrait faire un partenariat avec un imprimeur connu dans la région, et dans ce contrat, la graphiste apporterai de nombreux clients pour l’imprimeur, et l’imprimeur retournerai ses clients qui seraient en besoin de papeterie événementielle vers cette graphiste. Cette graphiste pourra aussi se présenter comme une experte locale auprès des journaux, ou durant les salons, et ce peut-être un argument très fort de vente que de localiser votre  production et de localiser votre business. Est-ce que vous voyez déjà peut-être un tout petit peu plus comment aiguiller votre business localement ?

Travailler votre couverture média

Et puisqu’on parle de journalisme local, vous pouvez aussi vous implanter localement grâce à une couverture média. Alors non, la couverture média n’est pas réservée aux grands groupes, ou aux grandes marques. Vous pouvez, vous aussi, en tant que plus petite marque, vous faire représenter dans les médias et vous n’avez pas besoin d’un énorme budget de communication. Si vous avez quelque chose de différent à apporter à vos clients, et si vous avez des clients, c’est souvent le cas, vous avez quelque chose à raconter à la presse. Contactez votre presse locale, essayez peut-être d’utiliser LinkedIn pour avoir accès aux rédacteurs de votre journal local, et contactez-le pour lui faire part de votre initiative, ou peut-être de votre élément différenciant sur le marché en lui demandant s’il aimerait parler de vous dans un article et discuter de votre projet de Wedding Business.

Prendre soin de sa fiche établissement (ancien Google MyBusiness)

J’ai bien sûr gardé le meilleur pour la fin ! Google MyBusiness est un outil qui n’est pas suffisamment exploité dans le secteur du mariage. C’est un outil qui a permis à un nombre de mes clients de doubler, tripler, voire quadrupler leur nombre d’appels et de rendez-vous. Et vous savez quelle est la meilleure partie de cet outil ? Il est gratuit. Tout ce que ça vous demande, c’est une petite vingtaine de minutes pour mettre en place votre compte, insérer votre SIRET, votre adresse, et votre domaine d’activité. Une fois votre compte validé, vous pouvez ajouter des photos, lier votre site web si vous en avez un et le tour est joué. L’algorithme de Google évolue régulièrement, et il tend à se rapprocher de plus en plus du local. Une future mariée qui recherche “robe de mariée” ou “showroom de robes de mariée” à Paris ne tombera pas sur le même résultat qu’une personne qui tape cette même recherche à Montpellier. L’avantage d’utiliser les outils de Google est qu’il les mettra toujours en avant par rapport à des sites tiers (le vôtre, votre page mariages.net, etc.). J’en ai déjà parlé sur mon Instagram, et vous devez faire le test : allez sur Google, tapez votre activité + votre secteur et voyez ce que le résultat que vous donne Google. Mais surtout, saisissez cette opportunité gratuite.

Asmae est consultante en stratégie digitale et formatrice réseaux sociaux. Elle a créé Aventure Mariage pour accompagner les “wedding business” à développer leur stratégie afin d’attirer les futurs-mariés. Sa spécialisation ? Instagram. Ce réseau social est très important dans le domaine du mariage qui compte des milliers de futurs-mariés à la recherche de conseils et des prestataires parfaits.
Asmae
Fondatrice Aventure Mariage

Restons en contact !

Soyez le premier à savoir quand un nouvel article est en ligne, recevez des conseils et des offres exclusives directement dans votre boîte mail.

Garantie sans spam !

Retour en haut